ELIO’S: L’ARBRE SOLAIRE

August 9, 2019 at 2:36 pm

picturemessage_k2ao1dcx.3xxIl s’agit d’un «arbre» en métal avec des branches portant chacune un panneau solaire, rivé à un socle béton d’où partent deux bancs en arc de cercle sur lesquels sont installées des prises afin que les gens puissent s’asseoir et recharger leurs appareils (smartphone, tablettes, portables etc…).

Arthur Lemaire, en master d’ingénieur à l’Université de Perpignan, a créé ce projet il y a trois ans. Au départ une simple idée sur laquelle il a bossé avec trois de ses camarades étudiants, laquelle idée s’est peu à peu transformée en projet entrepreneurial, avec le soutien de l’Université de Perpignan et de la pépinière d’entreprises Plein Sud Entreprises et au final la création de leur société. Il a gagné des concours régionaux puis nationaux, et a été retenu parmi les meilleurs projets européens.

Après les études de faisabilité, les calcul des charges (béton, contraintes du métal, des fixations etc), l’étude des sols, les plans ont été soumis aux différents partenaires et à la suite de nombreuses réunions de travail et de concertation, les travaux ont commencé cet hiver 2019 avec préparation du terrain, maçonnerie et coulage du béton.

Nous avons soutenu l’initiative dès le départ en sponsorisant la connectique solaire par l’intermédiaire de notre division dédiée Solarhertz (webshop www.solarhertz.fr), puis la mise en place d’un Hotspot WiFi en mode Cloudspot de notre filiale ActivePlus Software (notre démo sur YouTube https://www.youtube.com/watch?v=LMU3dEz6kqk), avec un routeur MikroTik wAP LTE Kit. Ce Hotspot avec login par réseaux sociaux ou par code SMS intègre le paiement PayPal/CB et un service de messagerie à destination des utilisateurs.

L’arbre solaire est dorénavant en place, avec une inauguration officielle à la rentrée prochaine de l’Université de Perpignan. D’ores et déjà des commandes – à concrétiser avec la mise en place d’un process industriel-, sont arrivées de la Région Occitanie Midi-Pyrénées et de différentes collectivités.

Eh papa, c’est quoi ces nouveaux noms de Wi-Fi ?

July 12, 2019 at 2:54 pm

On avait parlé au début de l’année 2018 dans ce blog, des nouvelles normes Wi-Fi qui allaient arriver sur le marché. L’Alliance Wi-Fi vient de créer un nouveau système d’identification des différentes générations de Wi-Fi :

– Wi-Fi4 pour les équipements qui supportent la norme 802.11n
– Wi-Fi5 pour les équipements qui supportent la norme 802.11ac
– Wi-Fi6 pour les équipements qui supportent la norme 802.11ax

La norme Wi-Fi 6 (802.11ax) s’articule autour de ces principaux éléments d’amélioration:

– OFDMA UL/DL (orthogonal frequency-division multiple access Uplink/Downlink)
– MU-MIMO UL / DL (Multi-User – Multiple-Input, Multiple-Output Uplink/Downlink)
– QAM (modulation d’amplitude en quadrature)
– OFDM (orthogonal frequency-division multiplexing)
– OBSS – BSS coloring (traitement des interférences)
– TWT (target wake time, amélioration des phases de sommeil des équipements, économie d’énergie)
– WPA3 (Wi-Fi Protected Access 3, protocole pour la protection des communications)
– nouvelles trames Ethernet

Pourquoi le Wi-Fi6 est-il si bien?

Le Wi-Fi a parcouru un long chemin depuis l’époque du 802.11b. La nouvelle génération, le Wi-Fi6, offre la technologie sans fil à haute efficacité (HEW, High Efficiency Wireless). Le WiFi6 introduit de meilleures méthodes de contrôle de puissance pour éviter les interférences avec les réseaux voisins, il y a de plus des améliorations de consommation d’énergie et des protocoles de sécurité, tels que TWT (Target Wake Time) et WPA3 (Wi-Fi Protected Access 3). Cela permet dans les zones denses des débits quatre fois plus élevés qu’avec la norme 11ac : les utilisateurs constateront une amélioration de la puissance, de la couverture et des performances. Les appareils Wi-Fi6 consomment moins de batterie, c’est par exemple un choix idéal pour les immeubles dits intelligents.

L’Alliance Wi-Fi explique:

« Les appareils Wi-Fi Certified 6 apportent des performances améliorées aux utilisateurs dans des environnements exigeants, de l’IdO (intelligence des objets) à l’immeuble intelligent, en passant par les entreprises qui font des déploiements à grande échelle. Les applications de réalité virtuelle et/ou augmentée telles que l’e-Learning, la téléréunion, le télécontrôle et le monitoring de soins de santé deviennent plus accessibles avec la technologie Wi-Fi Certified 6. Elle offre également aux opérateurs de Wi-Fi publics davantage de fonctionnalités pour prendre en charge les nouveaux usage de connectivité dans les environnements de vente au détail, les stades et les hubs de transport, y compris un nombre croissant d’applications et de services basés sur la localisation et des applications à bande passante intensive. »

Les fabricants (Cisco, Huawei, Engenius, Netgear etc) ont déjà mis sur le marché quelques équipements.

En résumé, la prochaine génération de WiFi 11ax n’est plus seulement une question de vitesse, mais également de connexions sans fil plus solides, plus stables et plus efficaces.

La Station F inaugure son complexe immobilier

June 27, 2019 at 2:28 pm

Aujourd’hui jeudi 27 juin 2019, Station F, le campus de startup de Xavier Niel qui revendique le titre de « plus grand campus du monde de start-up » dans le 13ème arrondissement de Paris, fête déjà deux années d’existence. Une date qui coïncide avec l’aboutissement d’un autre chantier: l’ouverture d’un complexe immobilier bâti pour accueillir une partie des entrepreneurs qui viennent y lancer leur société.

Nous sommes fiers d’avoir participé à ce grand projet, avec un déploiement fibre important (une centaine de modules SFP, des kilomètres de cordons fibre monomode) et plus de 300 points d’accès Ubiquiti Nano-HD, plus de 100 switchs Ubiquiti (US-8-150W, US-16-XG) et un Security Gateway XG-8.

On souhaite aux jeunes startupers une belle réussite dans leurs projets, ça nous rappelle notre jeunesse !

About ground current and how to educate customers

May 22, 2019 at 4:10 pm

surge protectionFrom Chris, founder of Netonix
May 22, 2019

The importance of proper grounding:

Yes, best practices is to stress to customers the importance of proper grounding especially with the SMART DC units (not including the WS-26-400-IDC) as their power supplies are not isolated which means that earth ground and DC negative are bonded in the switch.
Most DC chargers also bond earth ground to DC negative and lastly “most” radios WISPs use such as UBNT, MIMOSA, Cambium, and so on also bond POE DC negative to chassis/earth (tower) ground.
Then the Ethernet cable becomes the bond between 2 ground potentials. If there is a bad ethical motor or other appliance such as an AC compressor that is going bad it can inject ground current often at harmonics far above 50/60 Hz which damages the switches and or radios.
Also ground current can come from the electrical provider as your electric company usually hands off hot/neutral/ground and the ground they hand you is bonded to neighbouring electrical services so if you have say an industrial park nearby and they have failing electrical motors and poor grounding this ground current can enter your site from the provider.
It is always best practice to add additional electrical service ground rods to handle any ground current coming in from off site and or ground current generated on site. If the service ground rods are poor and there is a surge of ground current it will seek out the path of least resistance which is often the nicely newly installed tower ground rods and the path for the ground current is through the switch and across the Ethernet cable through the radio to the tower to the tower ground rods – POOF.
Often ground current damage occurs during rain events as water wicks down the service ground rods increasing their resistance to ground. Often rain events are during electrical storms and people often mistake ground current damage as storm damage (surges) and this is incorrect.
It is also practice in the telecom industry to make sure there is ONE ground potential for the entire site meaning BOND electrical service ground rods to tower ground rods with heavy gauge wire.
I have been a WISP for 20+ years and until I understood what ground current was I lost equipment all the time. Now I only lose equipment when someone messes with the grounding improvement we put at sites we use that are leased and are messed with by the site owner or other tenants of the tower.
Now as of this past few months we made changes to our AC switch models to make them more isolated in hopes to better survive poor grounding but our SMART DC models WS-8-150-DC / WS-12-250-DC / WS-26-500-DC will require a redesign of the power supplies which we are contemplating but again if people do proper grounding this is not an issue.

Rules of thumb for WISPs:
Add NEW additional ground rods to existing electrical service and or double the usual required # of ground rods for NEW electrical services. Here in the US code requires 2 so we add 2 more = 4
Always bond electrical service ground rods to tower grounding system if at all possible. If not then for sure add additional service ground rods to make sure tower ground path never looks better than service ground path.
Never plug in cable to ports with POE already turned ON and always make sure the device is compatible and you use the correct POE option. The second most common RMA damage is from shorted cables or incorrect POE option applies which fries the Ethernet Transformer and sometimes the entire switch as it can create a conductive path for POE current to enter the PHY/SOC, all depends on how the Ethernet Transformer fries.

Here are 2 good posts to make sure customers read:
https://forum.netonix.com/viewtopic.php?f=6&t=1178#p8809
https://forum.netonix.com/viewtopic.php?f=6&t=1215#p9040

With the WS-12-DC and WS-26-DC make sure the power supplies they use are ISOLATED power supplies meaning earth ground is not bonded to DC negative and follow the grounding suggestions above.
Ground current damage usually results with the current sensors being damaged whereas shorted cables usually does not harm the current sensors it just fries the Transformer and sometimes the SOC. Ethernet Transformer damage usually can only be seen when the Transformer is removed and flipped over as seen in previous pictures I sent you.
Another common mistake people do is run Ethernet Copper cable from one device on one electrical service/panel to another device on another electrical service/panel which will have different ground potential and thus the Ethernet cable becomes the BOND or ground loop. Now ground current from the one service with the higher resistance to ground will try and cross the Ethernet Cable. One should always use FIBER when connecting devices across different ground potentials.
99% of all WISP equipment damage is from ground current (I own a WISP)
Another common cause for damage is a shorted cable or incorrect POE option applied to device.

Here are some good posts on grounding:
https://forum.netonix.com/viewtopic.php?f=30&t=2786#p19279
https://forum.netonix.com/viewtopic.php?f=30&t=1816
https://forum.netonix.com/viewtopic.php?f=30&t=188
https://forum.netonix.com/viewtopic.php?f=17&t=1786&start=30#p13447
https://forum.netonix.com/viewtopic.php?f=30&t=1429

But the basics are as follow:
Tower ground rods must be bonded to electrical service ground rods HEAVY #2 wire. I always add 1 or 2 “new” ground rods to older existing electrical services.
In the event bonding service rods to tower rods is not possible then definitely add additional NEW ground rods to electrical service to help prevent service ground current from ever seeing tower ground rods as a better path to ground.
One last thing, Electrical and Ethernet Surge suppressors will do nothing to prevent ground current surges and damage. Think about it, how surge suppressors work is to shunt excess voltage to ground but there is nothing in them to prevent ground current from simply passing right through.
In fact I use ZERO Ethernet Surge suppressors in my entire WISP, I do though use GOOD electrical surge suppressors to combat electrical surges.

Bienvenue à la MUM Paris

March 25, 2019 at 1:36 pm

paris

La conférence MikroTik User’s Meeting se tiendra le 26 avril 2019 à Paris.

MikroTik distribuera gratuitement de nouveaux RouterBOARDs à tous les participants inscrits, quel que soit leur type d’inscription (gratuite, sur coupon ou payante). Vous devez vous enregistrer et avec le billet imprimé assister personnellement à la MUM pour recevoir votre routeur gratuit
– Annonces de lancement et démos de matériels nouveaux,
– Etudes de cas et ateliers par des experts RouterOS,
– Des exposants présentent leurs solutions MikroTik,
– Après les présentations, réunion inter-participants avec boissons gratuites.

MHz Shop offre 20 invitations aux premiers qui nous enverront un mail de réservation!

A vos marques…

Le tunnel du Gotthard

December 17, 2018 at 5:21 pm

Quel rapport entre Mhzshop et le plus grand tunnel ferroviaire du monde?

Le tunnel du Gotthard, à ce jour le plus long et profond du monde pour le chemin de fer (qui traverse les Alpes suisses) a choisi le fabricant Poynting, dont nous sommes distributeurs pour la France, pour assurer un service de communication souterrain sur une distance de plus de 57 km. Ce projet qui se chiffre en milliards de dollars a été récemment achevé et consiste en deux lignes séparées qui connectent l’Italie à la Suisse. L’équipe européenne qui l’a porté a choisi l’antenne XPOL-2 v2 de chez Poynting pour établir un réseau de communication sophistiqué. C’est la même antenne que nous avons choisie il y a déjà deux ans pour réaliser notre kit 4G pour la box Bouygues, c’est vous dire si nous sommes fiers !

20.000 lieues sous les mers?

November 20, 2018 at 5:27 pm

snap

Et non, ce n’est pas une photo prise par un bathyscaphe au fond de la Manche mais une capture vidéo en haut d’un petit mont dans nos Pyrénées-Orientales ! Il faut dire que les nuages sont bas en ce moment et le panneau solaire qu’on aperçoit à droite a un peu de mal à recharger les batteries attenantes. Du coup le soir, plus de réseau ! On fait du feu dans la cheminée en écoutant la radio plutôt que de surfer sur Internet, ah la magie des veillées d’antan…

Le LiFi, futur remplaçant du WiFi ?

November 14, 2018 at 11:49 am

Le WiFi verrait aujourd’hui ses jours comptés ? La raison: l’arrivée sur le marché du LiFi, contraction de Light Fidelity. Cette technologie de communication innovante transmet l’information par LED.

Le LiFi, ou l’accès à Internet par la lumière

Les expériences de communications Li-Fi avec des LEDs ont débuté il y quelques années avec l’idée d’utiliser la lumière comme vecteur de transmissions de données.

Concrètement c’est une technologie de communication par LEDs qui module la lumière à haute fréquence. Les données codées sous forme de signal électrique sont donc converties en signal lumineux. La lumière émise est ensuite retransformée en signal électrique par un récepteur. L’échange bi-directionnel de données entre une LED spécifique et un ordinateur, tablette ou smartphone est établi, ouvrant les vannes d’Internet à son utilisateur, en haut débit mais uniquement dans le cône de lumière produite. Au-delà de cette projection de lumière, plus d’accès possible.

Avantages par rapport au WiFi ?

Piratage de connexion, protection des données sensibles, perte de signal, ainsi que la crainte de certains devant l’émission d’ondes électromagnétiques, le WiFi a pu trouver des détracteurs. Le LiFi se présente comme alternative intéressante en sécurisant un maximum les échanges d’informations (la lumière ne traverse pas les murs) et en éliminant les ondes radio.

Côté téléphonie, un fabricant a annoncé au dernier MWC à Barcelone l’extension de cette technologie au Smartphone.

La portée du LiFi restant limitée, la solution devient complémentaire au WiFi, sans toutefois la substituer. Le WiFi a donc encore quelques années devant lui !

Sources : http://www.tactis.fr/nos-actualites/lifi-internet-par-lampe-led-revolution-ou-utopie/

Autres actualités, fabricants

2018: DU NOUVEAU DANS LES NORMES

March 5, 2018 at 2:19 pm

Le monde du Wi-Fi est en constante évolution. Alors que l’avenir proche inclura l’intelligence artificielle (IA) et très massivement l’internet des objets, ce qui arrive en 2018 a davantage à voir avec les normes et la façon dont elles amélioreront connectivité, vitesse et bande passante. Ainsi, une nouvelle norme est attendue cette année pour répondre à la demande d’un Wi-Fi plus performant.
Les utilisateurs d’aujourd’hui ne tolèrent tout simplement plus les problèmes de vitesse et de connectivité. C’est pourquoi l’IEEE (Institut des ingénieurs électriques et électroniques) travaille sur de nouvelles normes pour améliorer ces deux facteurs. L’IEEE a approuvé la dernière norme 802.11ac en 2014, laquelle multipliait par deux la bande passante des normes précédentes. Cette norme a introduit également les capacités multi-utilisateurs avec multi-entrées et multi-sorties (MU-MIMO), permettant à plusieurs périphériques de communiquer simultanément avec un seul point d’accès. Ce fut un développement historique dans le domaine des réseaux sans fil, mais cette norme a maintenant presque quatre ans.

Une nouvelle norme, la 802.11ax, est en phase finale de certification IEEE et devrait être approuvée cette année. Les tests préliminaires indiquent que la 802.11ax pourra offrir des vitesses d’environ 3,5 Gbps, ce qui est quatre à dix fois plus rapide que celles fournies par la norme actuelle.

La vitesse compte bien sûr mais la congestion du réseau tend à être un problème plus important dans les zones très concentrées en utilisateurs. Les capacités MU-MIMO fournies par la norme 802.11ac étaient un pas dans la bonne direction, mais la 802.11ax dépasse tout avec l’introduction de l’accès multiple par répartition orthogonale de la fréquence (OFDMA, orthogonal frequency division multiple access). L’OFDMA permet à plusieurs périphériques de partager non seulement le même point d’accès, mais aussi simultanément le même canal Wi-Fi grâce à une programmation sophistiquée des liaisons montantes et descendantes. En outre, l’OFDMA permet à un point d’accès d’échanger des données avec un client sur un canal spécifié, même s’il n’en a pas fini avec une demande précédente. Les puces Wi-Fi 802.11ax sont déjà sur le marché, on s’attend donc à voir les constructeurs commencer à offrir des matériels répondant à cette nouvelle norme.
Autre innovation disponible pour les environnements gourmands en ressources, la norme 802.11ad, standard 60 GHz offrant des débits très élevés est également un développement attendu. Auparavant, le Wi-Fi n’utilisait que les bandes de fréquences 2,4 et 5 GHz. La norme 802.11ad utilise la bande 60 GHz, qui est moins encombrée et peut fournir une bande passante allant jusqu’à 8 Gbps.

Source : contructeurs

Hot-Spots: La Fédération Nationale de l'Hôtellerie de Plein Air communique:

June 24, 2014 at 1:47 pm

Le Flash Infos de la FNHPA

Spécial

16 juin 2014

Courrier DELFYNET

Un certain nombre d’adhérents ont reçu un message du « Ministère du Tourisme » qui semble être une fausse circulaire. Ni le Ministère du Tourisme, ni la CNIL, ni l’ARCEP ne seraient signataires de ce document.

Les adhérents ont ensuite reçu une lettre recommandée avec un bulletin de partenariat leur proposant un contrôle des installations de l’accès WIFI ainsi que des dates de passage. Il s’agirait de la Société DELFYNET basée à Limoges.

Nous ne pouvons que vous recommander la plus grande prudence avant de souscrire un quelconque engagement. La plupart des sociétés fournissant du WIFI sont en mesure de vous conseiller et de vous proposer les mêmes services. Si vous recevez d’autres courriers, merci de nous alerter.

Les services du Ministère n’ont pas connaissance de cette circulaire et ont lancé une enquête.

Copyright FNHPA

Ce flash infos est destiné aux adhérents FNHPA.

Un petit rappel pour les installateurs de hot-spots

L’obligation déclarative

L’article L.33-1 du Code des postes et des communications électroniques (CPCE) dispose que l’établissement et l’exploitation des «réseaux ouverts au public» et la fourniture au public de «services de communications électroniques» sont des activités libres, sous réserve d’une déclaration préalable auprès de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).

Toutefois, une telle déclaration n’est pas exigée pour l’établissement et l’exploitation de «réseaux internes ouverts au public» ni pour la fourniture au public de «services de communications électroniques» sur ces réseaux. Par conséquent, l’installation d’un réseau de communications électroniques dans un espace privé, qui bien qu’ouvert au public n’empiète pas sur le domaine public, ne nécessite pas de déclaration préalable auprès de l’ARCEP.

Le CPCE explique en effet la différence entre réseau ouvert au public et réseau interne ouvert au public par le fait que l’espace sur lequel est déployé le wifi est totalement privatif, dans le second cas.

In « Le Journal du Net », Chronique de Thomas Beaugrand, Avocat, Cabinet Staub & Associés