2018: DU NOUVEAU DANS LES NORMES

March 5, 2018 at 2:19 pm

Le monde du Wi-Fi est en constante évolution. Alors que l’avenir proche inclura l’intelligence artificielle (IA) et très massivement l’internet des objets, ce qui arrive en 2018 a davantage à voir avec les normes et la façon dont elles amélioreront connectivité, vitesse et bande passante. Ainsi, une nouvelle norme est attendue cette année pour répondre à la demande d’un Wi-Fi plus performant.
Les utilisateurs d’aujourd’hui ne tolèrent tout simplement plus les problèmes de vitesse et de connectivité. C’est pourquoi l’IEEE (Institut des ingénieurs électriques et électroniques) travaille sur de nouvelles normes pour améliorer ces deux facteurs. L’IEEE a approuvé la dernière norme 802.11ac en 2014, laquelle multipliait par deux la bande passante des normes précédentes. Cette norme a introduit également les capacités multi-utilisateurs avec multi-entrées et multi-sorties (MU-MIMO), permettant à plusieurs périphériques de communiquer simultanément avec un seul point d’accès. Ce fut un développement historique dans le domaine des réseaux sans fil, mais cette norme a maintenant presque quatre ans.

Une nouvelle norme, la 802.11ax, est en phase finale de certification IEEE et devrait être approuvée cette année. Les tests préliminaires indiquent que la 802.11ax pourra offrir des vitesses d’environ 3,5 Gbps, ce qui est quatre à dix fois plus rapide que celles fournies par la norme actuelle.

La vitesse compte bien sûr mais la congestion du réseau tend à être un problème plus important dans les zones très concentrées en utilisateurs. Les capacités MU-MIMO fournies par la norme 802.11ac étaient un pas dans la bonne direction, mais la 802.11ax dépasse tout avec l’introduction de l’accès multiple par répartition orthogonale de la fréquence (OFDMA, orthogonal frequency division multiple access). L’OFDMA permet à plusieurs périphériques de partager non seulement le même point d’accès, mais aussi simultanément le même canal Wi-Fi grâce à une programmation sophistiquée des liaisons montantes et descendantes. En outre, l’OFDMA permet à un point d’accès d’échanger des données avec un client sur un canal spécifié, même s’il n’en a pas fini avec une demande précédente. Les puces Wi-Fi 802.11ax sont déjà sur le marché, on s’attend donc à voir les constructeurs commencer à offrir des matériels répondant à cette nouvelle norme.
Autre innovation disponible pour les environnements gourmands en ressources, la norme 802.11ad, standard 60 GHz offrant des débits très élevés est également un développement attendu. Auparavant, le Wi-Fi n’utilisait que les bandes de fréquences 2,4 et 5 GHz. La norme 802.11ad utilise la bande 60 GHz, qui est moins encombrée et peut fournir une bande passante allant jusqu’à 8 Gbps.

Source : contructeurs

Hot-Spots: La Fédération Nationale de l'Hôtellerie de Plein Air communique:

June 24, 2014 at 1:47 pm

Le Flash Infos de la FNHPA

Spécial

16 juin 2014

Courrier DELFYNET

Un certain nombre d’adhérents ont reçu un message du « Ministère du Tourisme » qui semble être une fausse circulaire. Ni le Ministère du Tourisme, ni la CNIL, ni l’ARCEP ne seraient signataires de ce document.

Les adhérents ont ensuite reçu une lettre recommandée avec un bulletin de partenariat leur proposant un contrôle des installations de l’accès WIFI ainsi que des dates de passage. Il s’agirait de la Société DELFYNET basée à Limoges.

Nous ne pouvons que vous recommander la plus grande prudence avant de souscrire un quelconque engagement. La plupart des sociétés fournissant du WIFI sont en mesure de vous conseiller et de vous proposer les mêmes services. Si vous recevez d’autres courriers, merci de nous alerter.

Les services du Ministère n’ont pas connaissance de cette circulaire et ont lancé une enquête.

Copyright FNHPA

Ce flash infos est destiné aux adhérents FNHPA.

Un petit rappel pour les installateurs de hot-spots

L’obligation déclarative

L’article L.33-1 du Code des postes et des communications électroniques (CPCE) dispose que l’établissement et l’exploitation des «réseaux ouverts au public» et la fourniture au public de «services de communications électroniques» sont des activités libres, sous réserve d’une déclaration préalable auprès de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).

Toutefois, une telle déclaration n’est pas exigée pour l’établissement et l’exploitation de «réseaux internes ouverts au public» ni pour la fourniture au public de «services de communications électroniques» sur ces réseaux. Par conséquent, l’installation d’un réseau de communications électroniques dans un espace privé, qui bien qu’ouvert au public n’empiète pas sur le domaine public, ne nécessite pas de déclaration préalable auprès de l’ARCEP.

Le CPCE explique en effet la différence entre réseau ouvert au public et réseau interne ouvert au public par le fait que l’espace sur lequel est déployé le wifi est totalement privatif, dans le second cas.

In « Le Journal du Net », Chronique de Thomas Beaugrand, Avocat, Cabinet Staub & Associés

Adieu, NanoStation 2 bien-aimée!

June 12, 2014 at 11:19 am

Snif-snif, la NanoStation 2 est définitivement EOL comme ils disent (End of Life = fin de vie, pour les non-initiés). Toute la gamme Nano, Loco, Pico et Bullet n’existe plus qu’en version M (MIMO). Pour les aficionados, il reste en Europe quelques centaines d’exemplaires dont une centaine chez nous. Qu’on se le dise!
Pour les autres, la version NSM2 a depuis longtemps fait ses preuves en intégrant la technologie AirMax, une antenne à double polarisation et un second port Ethernet avec possibilité d’activer l’alimentation PoE via l’interface d’administration.

Le Printemps du WiFi 2014

April 7, 2014 at 12:02 pm

Cette année le Printemps du WiFi est organisé par nos amis et clients d’AMBSE et se déroulera à Innimond dans l’Ain les 1, 2, 3 et 4 mai

Quatre jours dédiés à 100% aux techniques du WiFi, ses applications et son avenir. Que ce soient des associations, des PME ou des particuliers, le Printemps du wifi est ouvert à tous. L’accès aux rencontres est gratuit, contacter eric.nodet@gmail.com

L’essentiel du programme

Les grandes lignes du programme: sont ouvertes  toutes les propositions notamment du groupe Ran list* et autres amis:

Accueil jeudi 1er mai à partir de 14h.

Conclusion des rencontres dimanche 4 mai dans la matinée; (possibilité de restauration sur place)

  • Ateliers techniques, partage de méthodes
  • Retours d’expériences
  • Présentation outil de supervision, Dude de Mikrotik et autres
  • Présentation de matériels.
  • visite d’installations d’Ambse
  • Présentation de matériels wifi, bourse de matériels d’occasion.

*Réseaux ruraux collaboratifs: le Printemps du wifi a été créé en 2005 à l’initiative de plusieurs associations regroupées au sein du RAN (rural aera group) qui entretient une liste de diffusion toujours très active.

Un troupeau de vaches en haut débit

February 6, 2014 at 7:56 pm

Vache

MHz Wireless a beau avoir maintenant des clients dans le monde entier, on n’en reste pas moins fidèles à notre philosophie de départ : aider à porter l’internet là ou les opérateurs ne vont pas (encore). Et des zones blanches, y en a par chez nous ! On a donc « ponté » les villages et les mas reculés de notre Conflent Pyrénéen et du coup ça donne des idées aux copains éleveurs.

Jean-Claude et Birgitte, dont les vaches passent le plus clair de leur temps loin de l’agitation, ont des soucis qu’on n’imagine pas : comment éviter de se taper en pleine nuit 20 mn de mauvaise piste en 4×4 (ou pire, en raquettes comme en ce moment) pour vérifier si Marguerite est entrain de mettre au monde le résultat de ses galipettes printanières avec Roro le taureau ? Ben on a qu’à mettre des caméras partout comme à la télé !

La solution (à moindre coût car les éleveurs ne sont pas bien aisés) : on a installé une liaison WiFi entre leur mas et l’étable, via un relais en montagne (déjà en place) car il n’y a pas de vue directe. Matériel utilisé : une AirGrid M2, deux prises télécommandées à distance, 4 caméras Ubiquiti (une dans chaque box de vélage). Et pis faut du courant : on a donc ajouté un panneau solaire supplémentaire au système existant.

Et depuis Jean-Claude et Birgitte peuvent rester bien au chaud et regarder de temps en temps le petit écran pour vérifier si tout va bien!

Panneaux

L’onduleur 800 Watts ci-dessous fournit l’énergie pour une rampe de néons dans l’ensemble du bâtiment. Il permet aussi d’alimenter quand nécessaire d’autres équipements. La partie WiFi de l’installation consomme très peu d’énergie. Les caméras et l’éclairage se commandent à distance via deux prises télécommandables.

Tableau electrique solaire