OUI, LA BANDE DES 60GHz EST AUTORISEE EN FRANCE…

January 8, 2020 at 1:11 pm

La bande de fréquences 57-66 GHz est harmonisée en Europe pour la transmission de données large-bande (c’est la catégorie du WiFi) depuis de nombreuses années, mais les installations fixes en extérieur étaient jusqu’à présent interdites en France et dans la décision d’harmonisation (EU) 2017/1483 applicable aux dispositifs de courte portée ou appareils de faible puissance (DCP/AFP).

La CEPT (Conférence européenne des administrations des postes et télécommunications) a mené des travaux (rapport CEPT 70 publié en mars 2019) qui ont permis d’ouvrir cette bande à des usages extérieurs grâce à des conditions techniques complémentaires, incluant la possibilité de déployer des liaisons point-à-point ou point-multi-point sans garantie de qualité de service, comme pour toute application DCP/AFP.

L’ANFR a pris une part active dans la définition des nouvelles conditions techniques afin de favoriser l’innovation et de trouver un équilibre entre les différents usages, la catégorie Installations fixes en extérieur, avec une PIRE* de 55 dBm (300 W) est conçue comme un feu vert au déploiement des liaisons point-à-point ou point-multi-point.

Les équipements doivent aussi mettre en œuvre un mécanisme d’accès au spectre approprié, comme le contrôle de puissance et la sélection de canal non-occupé qui permet d’éviter toute préemption du spectre par certains équipements et de garantir un usage efficace du spectre.

La CEPT a ensuite proposé d’étendre la bande de fréquences jusqu’à 71 GHz. Elle pourrait ainsi recommander à la Commission d’ouvrir sans attendre la bande de fréquences 57-66 GHz jusqu’à 71 GHz, ce qui serait retranscrit dans la nouvelle Décision communautaire sur les DCP/AFP (qui devra ensuite être transposée en France par l’Arcep). In fine, ce sont 14 GHz de spectre qui seront alors disponibles dans 57-71 GHz pour des usages sous régime d’autorisation générale, aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

Essentiellement ciblée aujourd’hui par le WiGig**, la bande de fréquences 57-71 GHz pourra aussi être utilisée par la 5G sous un régime d’autorisation générale, à l’instar du LTE-LAA qui ouvrait la possibilité à la 4G d’utiliser les bandes WiFi 5 GHz. Cette possibilité avait déjà été identifiée par les Etats Membres dans l’avis RSPG sur la 5G publié en janvier 2018. Ce type de liaisons point-multipoint pourrait jouer un rôle important pour la mise en réseau des petites cellules en environnement urbain.


* PIRE = puissance isotrope rayonnée équivalente, elle est définie dans la direction de l’antenne où la puissance émise est maximale.

** IEEE 802.11ad, appelé aussi WiGig est une norme de Wi-Fi exploitant la bande de fréquence des 60 GHz. Sa puissance d’émission devrait être 16 fois inférieure à celle du Wi-Fi 802.11ac, pour une portée ne dépassant pas 10 mètres, mais pour un débit allant jusqu’à 4,6 Gbit/s sur une seule porteuse.

Sources: ANFR, Commission Européenne, ARCEP