PicostationM2 et Contrôleur UniFi

October 4, 2011 at 1:39 pm

Pico + UniFiParlons aujourd’hui d’une alliance fort intéressante entre la PicostationM2-HP et le contrôleur virtuel UniFi, deux références de l’américain Ubiquiti. Petit rappel du CV de nos deux protagonistes :
A ma droite, la PicostationM2-HP. CPE extérieur 802.11b/g/n ultra-compacte, largement utilisé pour des installations de type “hospitality” (cafés, hôtels, salle de réunion, etc).
A ma gauche, le contrôleur de réseau virtuel UniFi qui permet de gérer facilement un parc de points d’accès du même nom à partir d’un ordinateur.
Ubiquiti met à disposition une version de firmware pour la PicostationM2 -et uniquement pour ce modèle- qui permet de la rendre compatible avec le système UniFi. Vous pouvez ainsi ajouter à votre parc UniFi des PicostationM2 et gérer celles-ci en toute simplicité, bien au chaud derrière votre écran.
Cerise sur le gâteau : le firmware et le contrôleur virtuel sont téléchargeables gratuitement (ici). Attention, cette action est irréversible!

La Bible du connecteur est arrivée

March 12, 2009 at 3:04 pm

Quel connecteurs choisir ?Face aux nombreuses questions que vous vous posez sur les connecteurs coaxiaux et leurs dénomations, nous avons décidé de publier un tableau regroupant toutes les informations nécessaires pour s’y retrouver. Vous vous demandiez ce que voulait dire “Plug”, pourquoi le RP-SMA Mâle a une pin femelle ?… Toutes les réponses sont désormais facilement accessibles sur notre site : Bible du connecteur
N’hésitez pas à vous y référer pour choisir votre matériel !

Alfa AWAP608 : utiliser le mode ‘répéteur universel’

January 15, 2009 at 1:24 pm

Nous proposons depuis plusieurs années un produit très attractif pour son rapport prix/prestations : le point d’accès Alfa AWAP608. Ce point d’accès a la particularité de proposer un mode “Universal Repeater” qui lui permet de relayer tout réseau sans fil (802.11b et g), même celui des box (à condition d’en connaître les paramètres, évidemment). Voici comment paramétrer l’AWAP608 pour activer ce mode.

Alfa AWAP608

Pour accéder à l’interface du point d’accès, il vous faut paramétrer une adresse IP fixe sur votre ordinateur (exemple : 192.168.1.66).

1/ Dans le menu TCP/IP settings
– Changer l’adresse IP afin qu’elle ne soit pas identique à celle de votre box (par défaut 192.168.1.1, remplacer par 192.168.1.2 par exemple)
2/ Dans le menu Wireless > Basic settings :

Mode : AP
SSID : saisir le nom du réseau sans fil qui sera “émis” par l’AWAP608
Channel number : sélectionner le même canal que le réseau sans fil à répéter
– Cocher “Enable Universal Repeater…”
SSID of Extended Interface : saisir le nom exact du réseau sans fil à répéter
3/ Dans le menu Wireless > Security :
– Paramétrer la sécurité du réseau sans fil à l’identique du réseau à répéter (type de sécurité et clé).

Reste ensuite à choisir le bon emplacement car il faut de toute évidence que le point d’accès soit placé dans une zone où la réception est correcte 🙂

Note spéciale Livebox : Si vous répétez le signal provenant d’une Livebox, il faut activer le serveur DHCP sur le point d’accès sans quoi vous ne pourrez pas surfer sur Internet.  Pour cela, rendez-vous dans “TCP/IP settings” et cochez “Enable” pour DHCP server. Attention ! Il faut configurer la plage d’adresses en dehors de celle de la Livebox pour ne pas générer de conflit.

Exemple : Livebox DHCP server = de 192.168.1.50 à 192.168.1.200
AWAP608 DHCP server = de 192.168.1.201 à 192.168.1.250

Veillez également à mettre la Livebox en mode ‘association’ lors de la mise en service du répéteur : c’est le piège classique.

Quelle est la portée d’une antenne ? Fantasmes et marketing

November 24, 2008 at 2:24 pm

Nombreux sont les clients nous posant la fatidique question à propos d’une antenne : « Quelle est la portée de cette antenne ? ». Et nous nous voyons à chaque fois contraints de les décevoir en répondant qu’il est impossible de répondre sans plus de données.  En voici l’explication avec des termes que j’espère compréhensibles, au détriment de l’exactitude technique (que les puristes me pardonnent).

La portée d’une antenne dépend de son gain, mais également de la puissance du matériel (antenne + carte) qui se trouve en face (sans parler des bruits de l’environnement, des obstacles, des longueurs de câbles ou encore de la sensibilité de la carte utilisée). Prenons un exemple :

Illustration portée antenne WiFi
Nous retrouvons notre client qui, ayant voulu mettre toutes les chances de son côté, s’est équipé d’une antenne dont le gain est de 19 dBi. A 1 kilomètre se trouvent un hotspot (type Neuf-WiFi) et une habitation équipée d’une box WiFi (type Livebox ou Neufbox). Les données doivent pouvoir circuler dans les deux sens (contrairement à la télévision),  ce qui implique que les 2 points soient à portée l’un de l’autre. Ainsi, à 1km, notre client pourra se connecter au hotspot car les matériels de part et d’autre  sont « équilibrés ». En revanche, l’antenne et l’emplacement de la box ne lui permettent pas de couvrir une distance importante, et dans ce cas il sera impossible de se connecter à ce signal. Si notre client se rapproche de la maison à 50m, il pourra alors  se connecter. Nous avons donc pour cet exemple 2 portées possibles pour la même antenne : 1km pour se connecter au hotspot, et 50m pour se connecter à une box placée dans une habitation.
En conclusion, il est impossible de répondre à cette question si tous les paramètres ne sont pas définis. Vous me répondrez que la plupart des fabricants de matériel WiFi indiquent des portées sur leurs produits, mais ce n’est que pur marketing pour justement répondre facilement à la question fatidique et donc faciliter la vente. Chez MHz Shop, nous préférons offrir un vrai conseil technique, quitte à briser le fantasme d’une super antenne qui permet la connexion à tous les réseaux de la ville.

P.S.: Installer un lapin dans le champ des antennes n’améliore pas leurs performances.

La polarisation : petite explication

April 11, 2008 at 5:41 pm

S’il est une caractéristique des antennes qu’il ne faut pas négliger, c’est la polarisation. La plupart d’entre nous savent qu’il faut garder une même polarisation entre deux antennes…mais pourquoi ?

Les courants circulant dans les brins de l’antenne produisent un champ magnétique autour de chacun des conducteurs. Les différences de potentiel existant entre les deux brins du dipôle provoquent l’apparition d’un champ électrique. Les variations extrêmement rapides et les inversions de sens de ces courants et tensions engendrent une propagation que l’on connait sous le nom d’onde électromagnétique. Une onde électromagnétique est ainsi composée de deux champs indissociables : un champ électrique et un champ magnétique qui sont perpendiculaires l’un à l’autre. Ces deux champs sont également perpendiculaires à la direction de propagation des ondes.

Ainsi, une antenne doit être orientée dans le sens de polarisation de l’énergie reçue, sans quoi elle n’en capterait qu’une partie. Voilà pourquoi il faut placer deux antennes dans le même sens de polarisation.

La grande majorité des antennes WiFi que nous rencontrons sont polarisées verticalement ou horizontalement. La polarisation est généralement indiquée au dos de l’antenne.

Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur le phénomène physique, vous pouvez jeter un œil à cet article Wikipedia : cliquez ici.

Positionner son antenne avec NetStumbler

December 19, 2007 at 4:00 pm

Lorsque l’on installe sa connexion sans fil, on se trouve vite confronté à quelques questions : « Quels sont les réseaux disponibles ? » ou bien « Dans quelle direction dois-je placer mon antenne pour avoir le meilleur signal ? ». Bien sûr nos systèmes d’exploitation mettent à disposition leurs utilitaires de réseau sans fil mais vous vous apercevrez vite de leurs limites : pas de mesure précise du signal, pas d’indication des canaux de transmission des différents réseaux en présence, etc.

Et c’est là, quand le désespoir d’avoir enfin un signal de qualité vous prend, qu’apparaît NetStumbler. Vous pouvez télécharger cet utilitaire gratuit à l’adresse : http://www.netstumbler.com . Un bémol tout de même : NetStumbler ne supporte pas toutes les cartes réseaux (vérifiez la compatibilité de votre matériel en lisant la note mise à disposition, cliquez ici).

Une fois NetStumbler installé, vous pourrez activer une des fonctionnalités les plus intéressantes : la possibilité de générer un son MIDI en fonction de la puissance du signal (la hauteur du timbre du son augmente avec la puissance). Pour cela, cochez la case « Enable MIDI output of SNR » dans le menu View>Options>MIDI. Cette option est parfaite pour trouver le meilleur signal ou pour aligner deux antennes. Vous pourrez également avoir un graphe de la puissance du signal du réseau sélectionné dans la liste SSIDs :

NetStumbler en action

De plus, NetStrumbler vous donne tout un tas d’informations sur les réseaux détectés : SSID, état protection WEP, canal, etc. Mais je vous laisse découvrir tout ça…

Comment flasher un firmware sur un routeur Buffalo ?

September 28, 2007 at 1:41 pm

Nous avons très régulièrement cette question alors voici la procédure :

La procédure suivante fonctionne bien sur le Buffalo WHR-HP-G54 et le WHR-G54S

  • Brancher un câble réseau entre votre PC et un des 4 ports LAN du Buffalo
  • Configurer une adresse IP fixe (ne surtout pas utiliser DHCP) sur le PC comme suit :
  • IP: 192.168.11.2
    Masque: 255.255.255.0

  • Ouvrir une console (lancer cmd.exe sous Windows)
  • Lancer la commande tftp suivante dans les 2 à 5 secondes max suivant l’allumage du routeur (il existe de nombreuses versions de logiciel tftp disponibles sur internet)
  • tftp -i 192.168.11.1 PUT fichier_firmware_binary.bin

  • Quand la mise à jour se termine, la led diagnostic s’éteint, le routeur est alors utilisable (NE PAS débrancher le routeur avant). La procédure dure environ 1 minute.
  • Vous pouvez maintenant remettre votre PC en mode DHCP.

Les firmware stockant souvent leurs paramètres de façon différente, il est fortement conseillé de réinitialiser le routeur après la mise à jour du firmware (maintenir le bouton reset enfoncé une trentaine de secondes après l’allumage de celui-ci)